Coucou c’est moi ! Pascaline.

La semaine dernière, j’ai vécu une expérience complètement folle. Je suis partie en formation pendant une semaine dans le sud de la France, près de Cavaillon, avec un groupe de 11 photographes (dont 3 formatrices).

Parler de formation n’est pas vraiment approprié, car j’ai vraiment vécu une expérience humaine absolument incroyable. Je crois que c’est une des expériences les plus fortes qu’il m’ait été donné de vivre et je n’en suis pas encore totalement remise !

C’était le workshop Quintessence, organisé par les trois (drôles de dames😊) fabuleuses photographes de Documenter La Vie.

Je suis actuellement en train de travailler sur les photos que j’ai prises pendant cette semaine, et je compte bien écrire un article à ce sujet prochainement, avec l’accord des participants.

Mais dans l’immédiat, et à la suite de cette semaine hyper riche en échanges autour de la photographie de famille, j’avais envie d’être totalement honnête avec toi (pas que je ne le suis pas d’habitude !), et te montrer qui je suis réellement. Et te parler de ce qui m’anime au plus profond de moi en tant que photographe.

Cela passe en premier lieu par le fait de te monter mon visage, telle que je suis dans la vraie vie, sans artifice.

Je suis photographe de famille ! Autoportrait au réflex.

Cette photo où je suis avec ma fille a été prise cet été. Nous étions dans le jardin, en train de profiter de la piscine. Ma plus jeune fille était là elle aussi. J’avais mon reflex avec moi car j’avais fait quelques portraits de mes filles comme souvent à mon habitude. Pour terminer j’ai retourné mon appareil et j’ai fait un selfie au reflex avec ma grande. On a bien rigolé. Et je m’en fous de savoir si je suis bien coiffée ou si on voit un peu trop mes rides. Quand je regarde cette photo je vois juste le bonheur d’être ensemble, c’est la vraie vie !

Je suis photographe de famille, et plus précisément je suis spécialisée dans le reportage du quotidien à domicile. Si j’ai fait le pari un peu fou de me positionner sur cette niche, c’est que c’est quelque chose qui me prend aux tripes !

Un de mes regrets dans la vie, c’est de ne pas avoir beaucoup de photos de moi avec mes enfants. Vraiment, on peut les compter sur le bout des doigts. J’ai toujours vécu entourée de photos, car mon papa était aussi photographe (amateur) et il a beaucoup documenter notre vie. Mais de ma vie d’adulte, je n’ai que très peu d’images…

J’ai cette angoisse sourde que s’il m’arrivait quelque chose, mes enfants n’auraient pas beaucoup de photos de moi pour se souvenir. Des photos d’eux, ça ils en ont des tonnes. Et c’est vraiment super pour eux, quand ils voudront partager ça plus tard avec leurs propres enfants.

Mais de moi, je ne leur laisse quasiment que leur mémoire pour se rappeler mon visage et tous les moments qu’on a partagé ensemble. Et la mémoire n’est pas toujours infaillible. Les souvenirs s’estompent au fil du temps, ils deviennent moins précis…

Alors j’ai envie de te dire ceci : continue de documenter ta vie de famille avec ton téléphone si tu le fais déjà, c’est super ! Mais que fais-tu de ces photos ? Tu les partages sur tes réseaux ? Et après ?

Les images la plupart du temps restent sur le téléphone, ou on les transfère sur l’ordinateur dans un dossier qu’on ne regardera probablement jamais…

Les photos sont faites pour être imprimées, touchées, partagées, affichées au mur, ou sur un frigo. On peut en faire des albums qu’on laisse à portée de main pour les feuilleter quand l’envie nous prend. Pour l’enfant, voir des images de lui l’aide à se construire, à comprendre sa place dans la famille, à s’affirmer comme un petit être à part entière !

Aujourd’hui j’ai envie de te faire passer ce message : n’attends pas qu’il soit trop tard. Il est important d’être sur les photos avec ceux qu’on aime, et pas seulement sur des selfies pris à bout de bras avec un grand-angle qui déforme le visage…

Si tu veux en savoir plus sur ma démarche photographique, je t’invite à lire cet article.

Et si tu souhaites me poser des questions sur le reportage de famille tel que je le pratique, n’hésite pas à me contacter, je me ferai un plaisir d’échanger avec toi.

A très vite !

Leave A

Comment