Depuis quelques temps, je me consacre entièrement au développement de mon entreprise et je dois dire que c’est assez chronophage. Faire évoluer mon site internet, communiquer, être présente sur les différents réseaux sociaux, écrire des articles pour mon blog chaque semaine…

La plupart des gens pensent sûrement que je reste à la maison à me tourner les pouces, mais évidemment il n’en est rien, et tout cela m’empêche de réaliser d’autres activités qui sont pourtant essentielles à mon bien-être et mon épanouissement personnel.

Prendre du temps pour photographier la nature en est une !

Dans un précédent article, j’avais déjà évoqué ma passion pour la macrophotographie. Eh bien depuis plusieurs mois et je dirais même presque depuis un an ou deux, je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’en faire, et ça me manque énormément !

Passer du temps dans la nature, c’est un besoin quasiment vital pour moi. Si je ne peux pas m’immerger dans la nature de manière régulière (et aller faire mes courses au supermarché ne compte pas !), je commence à être stressée, oppressée, je deviens irritable, je suis fatiguée, je perds toute mon énergie…

Et c’est ce qu’il m’arrive depuis quelques semaines. Je sens que j’ai trop tiré sur la corde à vouloir être sur tous les fronts à la fois !

J’ai ressenti le besoin de faire des photos juste pour moi, pour être dans la nature, pour me reconnecter à l’essentiel, sans arrière-pensée ni obligation de résultat.

Je suis sortie avec mon appareil, muni de mon objectif 50mm pour changer, et j’ai photographié comme j’en avais envie. C’est la lumière qui m’a guidée (c’est souvent le cas !), et la volonté de photographier plutôt des ambiances, selon mon ressenti.

Photographier la nature. Photographie d'arbres et d'un bout de ciel.
Photographier la nature. Photographie de fougères en sous-bois.
Photographier la nature. Photographie de fougères en sous-bois.
Photographier la nature. Photographie de lierre en contre-jour.
Photographier la nature. Photographie de lierre en contre-jour.
Photographier la nature. Photographie de d'une branche de pin.
Photographier la nature. Photographie d'une herbe en faible profondeur de champ.
Photographier la nature. Photographie d'un chat dans un jardin.

Et le chat n’est jamais bien loin quand je fais une petite sortie dans le jardin😊

Pour tout te dire, je ne peux pas me passer de la nature. J’habite en campagne dans un petit village d’à peine 200 âmes, et je serais extrêmement malheureuse si j’étais contrainte d’habiter en ville…

Et toi, tu la perçois comment ta relation à la nature ?

Leave A

Comment

Pam Coatham
14 juin 2019
Love the photos. You have a lot of talent.
Répondre
    Pascaline
    14 juin 2019
    Thank you so much Pam !
    Répondre