Je ne sais pas si tu as eu l’occasion de le voir sur mon compte Instagram, mais lundi j’ai publié ma participation au nouveau loop de l’Ame Vagabonde, un projet que j’avais déjà évoqué dans cet article.

Je suis engagée dans ce projet avec un groupe de femmes photographes et pour te résumer rapidement le principe, nous devons publier chaque mois une photo, associée à un texte, autour d’un thème commun choisi par l’une d’entre nous.

Le thème pour ce mois de juin était : « La Femme, désir poétique ».

Le mois dernier j’avais écrit un texte plutôt long et intense, et cette fois-ci j’avais envie de plus de légèreté.

J’aime ce projet car il nourrit ma créativité et me permet de concilier ma passion pour la photographie et l’écriture. Par ailleurs, il me force à m’interroger sur ma pratique.

Le sujet de « La femme » me parlait beaucoup, car depuis plusieurs mois, je réfléchis à proposer des séances féminité dans mon panel de prestations…

J’aurais pu à cette occasion réaliser une séance test avec une femme de mon entourage mais, encore une fois, ce thème m’a mis face à moi-même et à mes interrogations.

Comment puis-je demander à des femmes de me faire confiance pour passer devant mon objectif, alors que moi-même je ne suis pas à l’aise avec mon image ?

Pourquoi je me cache derrière un appareil photo d’après toi 😉

C’est justement la raison pour laquelle j’ai très envie de proposer ces séances-là : parce que je sais que nous les femmes nous avons souvent un rapport compliqué à notre corps. Parce que la société nous renvoie cette image stéréotypée de la femme avec un corps parfait et bien dans sa tête, qui est si loin de la réalité de nos vies quotidiennes…

Accepter son corps tel que la nature nous l’a donné, c’est un combat de tous les jours. Je le sais car c’est ce que je vis depuis que je suis toute jeune : je ne me suis jamais aimée…

Je travaille à changer ce regard que j’ai sur moi depuis quelques temps, et la photographie fait partie du processus, mais c’est un long chemin, et il y a parfois des rechutes !

Depuis un petit moment aussi, l’idée de m’offrir une séance féminité, avec une collègue photographe, me trotte dans la tête : je me dis que ce serait un beau cadeau à me faire.

Alors il m’a semblé que je pouvais déjà effectuer un premier pas, en passant de l’autre côté de mon appareil photo pour une séance d’autoportrait !

L’autoportrait est un exercice difficile pour moi : d’une part parce que ce n’est pas évident de se mettre en scène, et d’autre part parce que techniquement je galère à chaque fois, notamment pour faire la mise au point 😊

Je souhaitais mettre l’accent plutôt sur des détails, avec une mise au point juste à certains endroits, ce qui n’est pas du tout évident à obtenir en autoportrait…

Le fait de couper le visage rend les images plus impersonnelles. Ce n’est pas tellement moi que j’avais envie de photographier, mais plutôt des parties de mon corps. Un corps de femme.

J’ai finalement réussi à obtenir quelques clichés dont j’étais à peu près satisfaite. Les voici :

Pourquoi réaliser des autoportraits ? Photographie au format carré et en noir et blanc, détail du corps féminin.
Pourquoi réaliser des autoportraits ?
Photographie en noir et blanc. Epaules nues, visage coupé.
Pourquoi réaliser des autoportraits ? Photographie en noir et blanc, portrait de femme.
Pourquoi réaliser des autoportraits ? Photographie en noir et blanc, en pose lente. Portrait de femme.
Pourquoi réaliser des autoportraits ? Photographie en noir et blanc, détails sur une main. Portrait de femme.
Pourquoi réaliser des autoportraits ? Photographie en noir et blanc, et en pose lente. Portrait de femme.

J’ai décidé de sélectionner cette dernière photo pour le loop sur Instagram et je l’ai accompagné d’un haiku de ma composition :

« Douce et sensible,

Mise à nu je me dévoile,

Je suis une femme. »

Je serais ravie d’avoir ton avis sur ces images, n’hésite pas à me partager tes ressentis !

Et si tu as envie de réaliser une séance de portraits avec moi, je t’invite à te rendre sur cette page ici .

Leave A

Comment

Monica
1 juillet 2019
Je trouve tes autoportraits très réussis Pascaline ! Bravo !!
Répondre
    Pascaline
    2 juillet 2019
    Merci beaucoup Monica !
    Répondre
16 août 2019
J'aime beaucoup ces portraits. Ma préférence va au dernier et à l'antépénultième (drôle de mot, non ?). J'aime bien faire des autoportraits. Je me souviens de la première fois où je ressentais comme un vertige. J'étais perdu, étant à la fois photographe et sujet, et devant me voir (sur écran) comme un autre. Troublant. Depuis, c'est devenu amusant. Toujours en noir et blanc. Et ce sentiment un peu triste quand je me dis que si je ne fais pas mon portrait, personne ne le fera.
Répondre
    Pascaline
    6 septembre 2019
    Merci Bernard ! L'autoportrait n'est jamais un exercice facile, en tout cas pour moi ;)
    Répondre