Me revoilà avec mon petit format d’article « une photo, une histoire » qui consiste à te raconter les coulisses d’une prise de vue en particulier.

Je suis Pascaline et je suis photographe de famille. Plus exactement je réalise des reportages du quotidien à domicile. Mais aussi des reportages pour les artisans et les créateurs.

En somme, ce qui me fait vibrer c’est de raconter des histoires à travers mes images pour mettre vos vies en valeur.

Même si je suis passionnée par l’humain, j’ai également d’autres centres d’intérêt en photographie.

J’aime tout spécialement photographier la nature qui m’entoure.

Cependant, le paysage n’est pas forcément ma tasse de thé. Je préfère m’attarder sur les détails, et ma pratique de prédilection a longtemps été la macrophotographie.

Depuis quelques temps j’essaie de photographier un peu plus avec mon 50mm plutôt que de toujours opter pour mon objectif macro.

Comme pour l’humain, j’ai appris à prendre un peu plus de recul 😉

Malgré tout, je cherche toujours à créer des ambiances un peu mystérieuses et oniriques. A cette fin, j’utilise énormément le flou, les jeux de lumière, les reflets…

Quelle est l’histoire de cette photo

Une photo, une histoire 7.
Je te raconte l’histoire de cette photo de carpes koi prise à Center Parcs.

Cette photo a été prise fin janvier, lors de notre weekend familial annuel à Center Parcs.

Personnellement, j’aime bien la piscine mais à petite dose !

Je ne manque donc jamais une occasion de m’échapper un peu pour une balade photographique.

A ce moment-là, j’étais dans la bulle (là où se situe l’espace aquatique si tu ne connais pas). La nuit commençait déjà à tomber.

J’ai fait quelques photos des carpes koïs. Je suis fan du Japon et j’adore ces poissons qui ondulent nonchalamment dans leur bassin.

Ça me rappelle les estampes japonaises, et ça m’apaise de les regarder.

J’ai donc eu envie de les photographier en gardant en tête ces images caractéristiques du Japon. Le bleu presque nuit du ciel se reflétait dans le bassin et le spot lumineux et les reflets ont fini d’ajouter cette petite touche rêveuse que je recherchais.

Il m’a suffi d’attendre qu’une carpe orange veuille bien entrer dans mon cadre pour contraster avec le bleu de l’eau, qu’une autre adopte cet ondulation particulière… J’avais ma photo.

La photographie est souvent une histoire de patience.

J’en profite pour te rappeler que j’ai mis en place des accompagnements photographiques. Si tu es intéressé, n’hésites pas à me contacter.

Tu peux aussi me laisser un commentaire, ça me fait toujours plaisir !

Leave A

Comment